Sports

Younès Belhanda avait chargé Vahid Halilhodzic, le technicien a répondu

Vahid Halilhodzic, le sélectionneur du Maroc.

Younès Belhanda n’est pas dans la liste du Maroc pour la CAN 2021. Ça fait d’ailleurs un moment qu’il a disparu des radars, et les choses ne devraient pas changer très vite. Du moins tant que Vahid Halilhodzic dirigera les Lions de l’Atlas.

«Même s’il me rappelle, je n’irai pas. Tant qu’il sera sélectionneur, c’est mort», a juré le milieu de terrain d’Adana Demirspor (Turquie) dans un entretien avec So Foot.

Et pour justifier sa position, l’international marocain (50 sélections, 5 buts) assure que le technicien franco-bosnien lui a manqué de respect en l’écartant de la sélection parce qu’il défendait un kiné qu’il a viré après 20 ans de service.

La vérité de «Vahid» sur le kiné

Halilhodzic n’a pas tardé à répondre. «C’est le sélectionneur qui fait le choix des joueurs qui vont jouer sous ses ordres, et c’est le sélectionneur aussi qui fait le choix de qui va travailler avec lui, a-t-il rappelé dans un entretien avec Hespress, au lendemain de la conférence de presse de publication de sa liste pour la CAN 2021. Si un joueur veut décider de qui va travailler avec le sélectionneur, c’est un prétentieux.»

Abordant l’histoire du kiné qu’il aurait injustement viré, selon Belhanda, Halilhodzic est resté droit dans ses bottes. «Ce monsieur était là depuis 12 ans. J’ai entendu quelque chose qu’il n’a pas bien fait à mon arrivée et j’ai vérifié de mon côté», a rembobiné le technicien. Qui a déclaré que contrairement à ce que joueur semble croire, Belhanda n’est pas écarté de la sélection à cause de son intervention en faveur du kiné en question. «Le sélectionneur fait ses choix et j’ai trouvé des joueurs qui étaient plus compétitifs et plus performants. Il existe une concurrence», a assuré le sélectionneur des Lions de l’Atlas.

Ziyech, encore une couche

Au cours du même entretien, Vahid Halilhodzic est revenu sur le cas Hakim Ziyech. Le milieu de terrain de Chelsea, lui, est écarté de la sélection marocaine pour raisons disciplinaires. Sur ce plan, il se dit intransigeant : «L’équipe nationale, c’est quelque chose de sacré. Et celui qui ne la respecte pas, il ne peut pas être sélectionné.»

Il ajoute : «Comment je peux dire à un Marocain que quelqu’un qui refuse de jouer et qui est indigne de porter le maillot…, comment je peux justifier sa présence ? J’ai une grosse responsabilité. Et le président pense la même chose que moi. Maintenant, il faut commencer à parler des joueurs qui sont là et qui vous ne connaissez pas. Des gars magnifiques et qui sont fiers de porter le maillot de l’équipe nationale.»

La Rédaction

 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close