Sports

Samba Diallo, la pépite sénégalaise qui affole le mercato

Plusieurs joueurs africains, très côtés, vont dynamiter le mercato. Parmi eux, un jeune joueur encore inconnu au bataillon il y a peu. Son nom : Samba Diallo.

Cette saison en Youth League, l’équivalent de la Ligue des champions pour les moins de 19 ans, le Dynamo Kiev n’a franchement pas marqué les esprits. Le club ukrainien a été éliminé dès les huitièmes de finale par le Sporting Club Portugal (1-2). Mais un nom était sur toutes les lèvres côté ukrainien : celui de Samba Diallo. Le Sénégalais a en effet crevé l’écran. Il a réussi à planter 5 buts en 8 rencontres. Pour l’instant, le joueur de 19 ans réussit son exil, mieux que son homonyme de L’Aventure Ambigüe.

Lire aussi : Sadio Mané à la conquête du Bayern Munich

Forcément, le joueur de 19 ans a tapé dans l’œil de plusieurs écuries. Selon Foot Mercato, une ribambelle de clubs européens est sur les traces de Samba Diallo. En Ligue 1 d’abord, l’Olympique de Marseille. Le club phocéen a d’ailleurs déjà tenté de l’attirer, alors qu’il était à l’Académie de Darou Salam au Sénégal. Autres clubs français à suivre attentivement la situation de l’ailier sénégalais, Monaco et Lyon. Il y a par ailleurs l’AC Milan, Leipzig, le Borussia Dortmund, Bruges, le FC Barcelone, le Bayern Munich et Anderlecht qui sont aussi sur le coup.

La guerre en Ukraine change tout

Samba Diallo a donc du beau monde sur lui. Il pourrait ainsi quitter le Dynamo Kiev dès cet été. Si aucun club ne s’aligne sur les conditions financières du club ukrainien, le joueur de 19 ans peut profiter d’une dérogation pour signer dans le club de son choix. La FIFA a en effet publié un texte qui permet aux joueurs du championnat ukrainien de signer dans n’importe quel club, pour une saison.

« (…) Les dispositions approuvées par le Bureau du Conseil établissent que, au cas où les clubs affiliés à la Fédération Ukrainienne de Football (UAF) ou à la Fédération Russe de Football (FUR) ne parviendraient pas à un accord mutuel avec leurs joueurs et/ou entraîneurs étrangers le 30 juin 2022 au plus tard – et sauf accord contraire conclu par écrit –, lesdits joueurs et entraîneurs sont en droit de suspendre leur contrat de travail jusqu’au 30 juin 2023. Ces dispositions donnent aux joueurs et entraîneurs la possibilité de travailler et de percevoir un salaire, en plus de protéger les clubs ukrainiens et de faciliter le départ de Russie des joueurs et entraîneurs étrangers», peut-on lire. Samba Diallo peut donc, si aucun club ne fait d’offre satisfaisante à son club, s’offrir une parenthèse d’un an. Nul doute que les clubs preneurs seront légion pour se l’offrir.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.