Sports

Le Sénégal conscient de ses lacunes promet de s’améliorer

Le Sénégal a validé sa qualification en ⅛ finale et pris la première place du groupe B de la CAN 2021. Les hommes d’Aliou Cissé ont toutefois connu trois matchs difficile et produit un contenu laborieux. Ils sont les premiers à le reconnaitre. Sadio Mané, Kalidou Koulibaly et compagnie en sont conscients, il va falloir faire beaucoup mieux, surtout offensivement, pour rester au Cameroun jusqu’au 6 février. La chance, c’est qu’ils ont une semaine pour préparer leur 8e de finale qui sera probablement un derby contre le Cap-Vert, 3e du groupe A. Le temps pour eux «de travailler au complet et de s’améliorer».

Sadio Mané : «C’est difficile pour nous tous»

«On retient aujourd’hui (hier) la qualification. Même si, on est tous conscients de la situation actuelle de l’équipe. Je suis dans cette sélection du Sénégal  depuis 10 ans et on a toujours cartonné en éliminatoires ou en phase finale de CAN. Cette CAN n’est pas la même. C’est difficile pour nous tous. Il faut continuer à travailler et surtout être patient. On va continuer à s’améliorer et aller jusqu’au bout ».

Bouna Sarr : «Être plus efficaces devant les buts»

«Le point positif, c’est que nous sommes qualifiés. Cependant, le côté négatif est que nous n’avons pas marqué et gagné ce match. Nous allons préparer au mieux les 8es de finale. Nous savons ce qu’il faut améliorer et nous allons travailler. Nous devons être plus efficaces devant les buts. Nous connaissons les axes de travail. Le Sénégal est qualifié sans prendre de but. Maintenant, il faudra en mettre pour gagner les matchs et aller jusqu’au bout. Il n’y a plus de petites équipes. Tous les matchs sont difficiles et il faut se battre. Nous avons joué contre une belle équipe du Malawi».

Kalidou Koulibaly : «On n’ira pas loin sans nos supporters

«C’était très difficile. On sait que les gens attendaient mieux et surtout que le Sénégal récolte 9 points dans cette phase de groupes. C’est la magie de la CAN et il n’y a pas de petites équipes. On a vu des équipes se faire surprendre. Heureusement, le Sénégal ne s’est pas fait surprendre. On a réussi à gagner un match et avoir deux nuls. On termine en tête de notre groupe. Je comprends les Sénégalais qui sont au pays et qui attendent beaucoup de nous. Mais il faut continuer à travailler et on est capable de le faire. Je sais que ça ira. On attendait beaucoup de moi, je le sais.

Je suis resté longtemps sans jouer (1 mois et demi).  Je ne me cache pas derrière ça et je sais que je dois plus de sécurité à l’équipe. C’est en donnant de la sécurité à l’équipe qu’on fera de meilleures choses. On va redoubler d’efforts. Je demande juste aux supporters d’être patients. On comprend qu’ils attendent qu’on survole tout. Mais la CAN est difficile et le Malawi nous a mis en difficulté. On a eu des occasions aujourd’hui (hier) et une victoire serait méritée. La défense tient le coup et on doit continuer sur cette lancée. Pour l’attaque, je ne me fais pas de soucis. Il n’y a pas que les attaquants qui ne marquent pas. C’est toute l’équipe qui ne marque pas. Je sais qu’ils (les attaquants) trouveront la faille. Je demande que les gens nous soutiennent encore plus. On n’ira pas loin sans nos supporters et le peuple sénégalais ».

Nampalys Mendy : « Tout le monde sera de mieux en mieux physiquement»

«On a joué face à une bonne équipe du Malawi qui a tout donné. L’objectif du Sénégal était de terminer premier du groupe et il a été atteint. C’est vrai qu’on a manqué d’efficacité sur le plan offensif, mais on n’a pas encaissé de but et c’est le point positif. Pour les huitièmes, on va travailler encore davantage parce qu’on sait que ce sera de plus en plus dur. On va rencontrer les meilleures équipes. Mais tout le monde sera de mieux en mieux physiquement parce que certains d’entre nous ont eu le Covid-19. Nous avons eu très peu d’entrainements avant de jouer ce match. On reste donc confiant et on va se concentrer».

Boulaye Dia : «On sait ce qu’il y a à améliorer»

«Il n’y a pas forcément de problème. On rentre sur le terrain pour donner le maximum et essayer de marquer des buts. Mais l’adversaire ne nous rend pas la tâche facile non plus. La CAN est une compétition très dure, on essaie d’améliorer ce qui doit l’être et se projeter sur le prochain match avec cette envie. On a justement une bonne semaine pour le faire. On sait que l’intensité sera plus élevée parce que ce sera un match à élimination directe.

Il faut se mettre cela en tête et être prêt. Il faut faire abstraction des critiques. Nous les joueurs, on en est conscient. On connait nos qualités et on sait ce qu’on est capable de faire et ce qu’il y a à améliorer. La confiance est là, il faut être optimiste. La concurrence (en attaque) est pour le bien collectif, chacun tire l’autre vers le haut. Nous avons des qualités et des profils différents, certains peuvent jouer ensemble et d’autres non. Chacun apporte une variante différente à l’équipe et à l’attaque»

Moustapha M. SADIO

CAN 2021 : tout le programme, les résultats et les résumés des rencontres




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close