Sports

Kamaldeen Sulemana, la nouvelle étoile ghanéenne

Dans la constellation des Black Stars du Ghana, une nouvelle étoile commence à briller. Son nom, Kamaldeen Sulemana. Il n’a que 19 ans, mais nourrit déjà plein d’espoirs. Dans son club de Rennes d’abord. Puis pour la sélection ghanéenne qui court désespérément derrière une relève qui tarde à émerger.

L’international ghanéen (5 sélections) pourra-t-il endosser ce costume ? En tout cas, il a toutes les qualités pour. Sens du dribble, percussion, vitesse, explosivité, combativité … telles sont les qualités de Kamaldeen Sulemana. Sa jeunesse n’étant qu’un détail. Le joueur prend ses responsabilités sur le terrain. En témoigne sa statistique flatteuse et qui résume à suffisance son style de jeu. Il est en effet le meilleur dribbleur de la Ligue 1 avec 6,44 dribbles réussis chaque 100 minutes. Il devance Neymar, et Sofiane Boufal.

Bon nombre de dribbleurs peinent à allier l’efficacités dans leur jeu. Sulemana lui déroge à cette règle. Il a déjà 5 buts et 2 passes décisives toutes compétitions confondues. En jouant 17 matches (dont 12 comme titulaire). La saison dernière à Nordsjælland (Danemark), il avait marqué 10 buts et offert 4 caviars en 29 rencontres.

Des débuts de rêve

Kamaldeen Sulemana a quitté Nordsjælland pour Renens l’été dernier. les Bretons ont déboursé 15 millions d’Euros pour le faire venir. Une somme importante pour un joueur de 19 ans. et dès son premier match, Sulemana inscrit son premier but. Et quel but.

Sulemana est venu dans l’anonymat total. Il a néanmoins réussi, en quelques mois à peine, à devenir une terreur pour les défenseurs. L’une de ses victimes, Nuno Mendes, le latéral gauche du PSG. « il y en a un qui m’a causé beaucoup de problèmes, c’est Sulemana de Rennes». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Portugais risque de ne pas être la dernière victime de Kamaldeen Sulemana (19 ans/Rennes).

Prendre le relai au Ghana

Kamaldeen Sulemana a commencé en sélection ghanéenne il y a un peu plus d’un an. C’était le 9 octobre 2020. Jusqu’ici, il a disputé 5 matches avec les Black Stars. Même s’il n’a pas encore marqué en sélection, il représente l’avenir du Ghana.

Les Blacks Stars patinent un peu depuis quelques années. Lors de la CAN 2019, le Ghana est sorti dès les 1/8èmes de finale. Lees cadres commencent à tirer la langue. Même si certains comme André Ayew sont toujours performants. D’autres, à l’image de Thomas Partey, peinent à prendre le leadership. Le sélectionneur Milovan Rajevac a d’ailleurs entamé un renouvellement de l’équipe. avec Kamaldeen Sulemana donc, mais aussi la pépite de l’AS Roma, Felix Afena Gyan (18 ans). L’objectif étant de se qualifier pour les barrages d’accession au Mondial 2022. Le Ghana (2ème, 9 pts) étant derrière l’Afrique du Sud (1er, 10 pts)à deux journées de la fin.

Sulemana a le poids des attentes sur les épaules. S’il se base sur l’insouciance qui transparait de son jeu, il pourra prendre le flambeau qui lui est destiné. Celui qu’ont tenu en leurs temps, Abedi pelé, Michael Essien, Assamoah Gyan et André Ayew.

Oumar NDONGO




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close